Me contacter

Depuis cette page, vous pouvez m’écrire directement grâce au formulaire ci-dessous. Il suffit de renseigner votre Nom et votre adresse mail ( l’adresse du site web est facultative). Puis écrivez votre message & cliquez sur le bouton “Envoyer”.

Les personnes ayant un accès WordPress et connectées n’auront pas à remplir les 1ers champs

Cela m’envoie un courriel dans ma boite aux lettres personnelle. Rien n’est publié sur ce blog.

10 réflexions sur “Me contacter

  1. zen dit :

    excuse moi mon message c’est envolé, je n’ai pas eu le temps de te remercier
    si tu veux mon nom et mon adresse pas de problème a condition que ça reste confidentiel
    merci

  2. zen dit :

    Comment m’abonner à la Newstetter?
    merci

  3. lungtazen dit :

    Pour la newsletter il faut aller sur mon site
    http://lungtazen.wordpress.com/
    et dans la colonne de gauche il y a un pavé :
    « S’abonner à la newsletter pour être informé des nouveaux articles »
    avec un lien, il suffit de cliquer dessus puis sur la nouvelle page de donner son adresse mail , de recopier les lettres indiquées (filtre anti spam) et valider
    sur cette lettre du site Lung Ta Zen (un message par jour maximum) est notifié tous les nouveaux dessins de Zem

    chaleureusement

  4. *Lorraine Gagnon dit :

    Bonjour,
    je vous invite à visiter mon site internet.
    Ce que vous allez y découvrir, des mandalas, et des sculptures.

    Merci infiniment de prendre le temps d’aller voir.

    creations alg
    Lorraine Gagnon, artiste
    http://www.lorrainegagnon.ca

  5. ga om dit :

    tu dors quand? en zazn?

    • J’aimerais pouvoir dormir longtemps
      mais la douleur fait que je dors peu
      en zazen cela peut arriver, mais ce n’est pas la position idéale pour dormir :mrgreen:

      et toi tu dors quand ? 😆

      chaleureusement

      frédéric

      • Guillaume Koch dit :

        Je perçois mon esprit s’arrêter sur votre association : « La douleur fait que je dors peu »
        Dans cet arrêt, je perçois de la lumière au moment où vous vous posez cette question : « Cette douleur est présente là et maintenant, comment je la perçois au fond de moi? »
        Maintenant, je vais cesser d’arrêter les choses et vous laisser libre.

  6. Guillaume Koch dit :

    Bonsoir,
    J’arrête cet instant pour vous le faire partager 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :