Fais-moi mal, Johnny


ZEM270

Georges Frey qui enseigne en France sous son nom zen de Taikan Jyoji et qui vécut plusieurs années au monastère de Shôfukuji à Kobé l’explique bien : « Il y a deux possibilités de fuir les difficultés pendant zazen : la première consiste à pratiquer la concentration sur le kôan ou la respiration. On oublie la réalité, on surpasse la douleur. Ainsi le temps passe vite. Mais il m’est impossible de rester concentré plus d’une demi-heure par jour. Je pratique alors la deuxième possibilité, celle qui consiste à se faire du cinéma mental. » [1]. L’esprit est alors sur le qui-vive, pris dans un va-et-vient continuel entre puis-je tenir et ne puis-je pas tenir ? On guette le moindre bruit qui indiquerait la proximité de la fin de la méditation. Les prévoyants prennent des anti-douleurs et autres baumes pour articulations. Car tout bon méditant le sait : ça peut faire mal!. (Un Zen Occidental)

english español português
ZEM270gb ZEM270es
Cartoon translated to english by Jean-Claude Maitre cómic traducido al español por Roberto Poveda Comics traduzidos em português por Conceição
Blog Blog

Zem est publié toutes les semaines sur le portail international du bouddhisme : Buddhachannel

CC

Tous les dessins de ce site “Zem apprenti maître Zen” sont mis à disposition par leur créateur Frédéric Baylot selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. Pour toute publication sur un site ou blog Web, ou pour obtenir des autorisations au-delà du champ de cette licence merci de me contacter.

LIEN COURT

Publicités

2 réflexions sur “Fais-moi mal, Johnny

    1. Ça peut faire mal (comme tout) mais ça ne DOIT pas faire mal. :mrgreen:
      Comme je te l’ai répondu sur mon blog http://frederic.baylot.org/ :
      @ Ariaga
      En fait l’important c’est d’arriver à être un humain qui ne soit pas, par peur, tourné que vers soi, mais qui soit capable de prendre en compte les autres êtres vivants et son milieu de vie. Avec ou sans coussin n’est pas très grave
      On peut en effet méditer sur une chaise, on peut méditer sur un zafou (coussin de méditation) posé sur une chaise (avoir les pieds qui touchent le sol quand même).
      Il est en effet plus difficile de méditer en étant sur une chaise que sur un coussin. Car la posture au sol et qui se rapproche le plus du « lotus » est celle qui est la plus stable et donc permet une plus grande stabilité de l’esprit. Mais c’est tout à fait possible. Les Tibétains citent d’ailleurs le « Bouddha du futur » (Maitreya, l’amour) qui est assis comme sur une chaise
      bises et bon dimanche

      Je t’embrasse



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s