Une colère profonde


ZEM263

L’éveil, c’est couper nos états émotionnels comme l’avidité, la colère et l’angoissse existentielle. Mais l’éveil n’empêche pas que ces sentiments puissent continuer à apparaître, mais dans cet état, on ne les entretient plus et on n’en est plus dépendant.

english español português
. ZEM263e
Cartoon translated to english by Jean-Claude Maitre cómic traducido al español por Roberto Poveda Comics traduzidos em português por Conceição
Blog Blog

Zem est publié toutes les semaines sur le portail international du bouddhisme : Buddhachannel

CC

Tous les dessins de ce site “Zem apprenti maître Zen” sont mis à disposition par leur créateur Frédéric Baylot selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. Pour toute publication sur un site ou blog Web, ou pour obtenir des autorisations au-delà du champ de cette licence merci de me contacter.

LIEN COURT

Publicités

8 réflexions sur “Une colère profonde

  1. @ Daniel & Marc,
    peut-être que ce veut dire Maître Tsé, c’est qu’être dans le présent, c’est vivre ce qui est sans rajouter de conceptualisation.

    La colère est un moyen de s’enfoncer dans un monde fantasmé (tout le monde m’en veut) ou/et un moyen d’être « sonné » pour revenir à ce que nous faisons, en laissant de côté les délires illusoires du mental.

    Il n’y a donc ni sparadrap, ni plaie, mais je peux me tromper :mrgreen:

    chaleureusement



  2. La colère………….. Notre vase émotionnel est plein. La corolle qui s’appelle « patience » tout autour du vase s’affaisse.. Il déborde.
    Dernièrement, je disais que, bien souvent, la colère, c’était un genre de tristesse, ou d’incompréhension.. (une tristesse incomprise)..qu’on hurle parce qu’on n’en peut plus de ne pas être entendu..

    1. Chère Mamistou, il y a certainement de la lassitude à ne pas être reconnu comme on le souhaiterait, dans la colère. De la tristesse je ne sais pas, peut être certaines fois. La Voie du Bouddha nous montre que la colère, comme l’avidité (ou l’amour fusionnel) sont deux versants qui mènent pareillement à la souffrance et qu’ils sont issus d’une même origine, qu’on nomme traditionnellement : l’ignorance, mais on peut dire comme en PNL qu’on a le tort de confondre la « carte et le territoire », c’est à dire que nous avons une vision egocentrée du monde et que nous voudrions qu’il tourne suivant notre axe, ce qui n’est pas possible (et la vie est souvent la rencontre de ces impossibles, alors comment s’entendre ?)

      chaleureusement

      chaleureusement



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s