Faire ses débuts


ZEM259

« L’esprit du débutant contient beaucoup de possibilités, mais celui de l’expert en contient peu. Dans l’esprit du débutant n’existe pas la pensée : « J’ai atteint quelque chose. »

Shunryu Suzuki

« La pratique de l’esprit zen, c’est l’esprit neuf de débutant. L’innocence de la première question – que suis-je ?– est nécessaire tout au long de la pratique zen. L’esprit du débutant est vide, libre des habitudes de l’expert, prêt à accepter, à douter, et ouvert à toutes les possibilités. C’est le genre d’esprit qui peut voir les choses telles qu’elles sont, qui, pas à pas et en un éclair, peut saisir la nature originelle de toute chose. »

Richard Baker

english español português
. ZEM259e
Cartoon translated to english by Jean-Claude Maitre cómic traducido al español por Roberto Poveda Comics traduzidos em português por Conceição
Blog Blog

Zem est publié toutes les semaines sur le portail international du bouddhisme : Buddhachannel

CC

Tous les dessins de ce site “Zem apprenti maître Zen” sont mis à disposition par leur créateur Frédéric Baylot selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. Pour toute publication sur un site ou blog Web, ou pour obtenir des autorisations au-delà du champ de cette licence merci de me contacter.

LIEN COURT

Publicités

15 réflexions sur “Faire ses débuts

  1. Cette remarque est assez démotivante car en général on dit au débutant, avec l’expérience et la connaissance tu vas gagner : ceci, cela et le reste… et non tu vas perdre ceci, cela et j’en passe (dont des pire). Je crois qu’il eut mieux valu comparer la stagnation dans l’immobilisme et le sentiment que chaque palier n’est que la première étape du suivant. Je me moque … à peine… une façon d’exprimer mon désaccord avec la passivité soit-elle gagnée sur le naturel et non intrinsèque
    Pensées amicales d’été. Françoise

    1. À force de comparaison paradoxale je n’arrive plus à suivre :mrgreen:
      mais l’acceptation de ce qui est, la non-conceptualisation de ce qui est ressenti et vécu, n’est pas de la passivité pour moi, mais plus de l’ouverture à la vie

      chaleureusement

  2. Ca me fait penser à cette chanson de J.L.DABADIE chantée par GABIN (JE SAIS)
    La vie, l’amour, l’argent, les amis et les roses
    On ne sait jamais le bruit ni la couleur des choses
    C’est tout c’que j’sais ! Mais ça, j’le SAIS… !
    bon lundi!

  3. Magnifique, Frédéric !!
    Rien que ça: « L’esprit du débutant contient beaucoup de possibilités, mais celui de l’expert en contient peu », c’est toute une réflexion profonde. Merci à toi.

    1. Merci Laurent
      Au début on ne sait rien sur tout, puis on commence à apprendre, à connaître peu de choses sur un peu tout, plus on se spécialise, plus on en sait sur des sujets de plus en plus pointus, si la connaissance grandit, le domaine de connaissance devient de plus en plus restreint , l’expert lui sait tout sur rien :mrgreen:

      chaleureusement

      1. Dans ma carrière professionnelle, dans la technologie informatique, j’ai connu des débutants bourrés d’énergie, très qualifiés, humbles et enthousiastes qui auraient déplacé des montagnes. Et puis des spécialistes, des experts (nous vivons dans un monde d’expertise!) arrogants, suffisants et assez cons qui ne résolvaient souvent pas mieux les problèmes que beaucoup de non experts. Ils avaient des oeillères et cette certitude d’être meilleurs que les autres puisque mieux payés. C’est à partir de là qu’on devient très mauvais, parfois !! Surtout quand les nominations des experts se font sur des considérations pas toujours très professionnelles…

    1. Oui très chère Ariaga, toute la difficulté de la simplicité :mrgreen:
      ne désespérons pas de le retrouver cet esprit du débutant, plein de tous les possibles,
      nous l’avons d’ailleurs souvent encore pour des tas de nouvelles choses, alors prenons en soin

      chaleureusement

  4. En PNL le chemin vers la connaissance est ainsi balisé.
    1) On est ignorant mais inconscient de notre ignorance
    2) On devient conscient de notre ignorance
    3) on devient conscient de nos connaissances
    4) on est de plus en plus connaissant, en en étant de moins en moins conscient. L’acquis se confondant avec l’inné, le raisonnement atteignant la vitesse de l’intuition.
    Françoisette

    1. Merci de cette explication Françoisette, je comprends mieux :mrgreen:

      Il y a, il me semble, deux choses, qui se recoupent bien sûr, la première est le fonctionnement « neuro-comportemental » tel que décrit par ces principes de PNL que tu exposes, et c’est une bonne chose car cela nous permet d’être plus à l’aise dans l’action. Mais pour le bouddhisme il y a une ignorance primordiale qu’il est important de connaître et dissiper mais pas par des connaissances qui pourraient s’additionner mais par une autre vision de la vie, pour simplifier je pourrais dire que cette ignorance est le fait que nous nous prenons pour le « centre de notre monde » et que nous confondons notre monde et le monde (la carte et le terrain 😉 ) si nous prenons conscience de l’interdépendance et de l’impermanence de tous les phénomènes existants notre connaissance s’éclaire et nous permet de trouver une plus juste place dans la vie en général. La vie devient alors plus dans l’instant, vécue comme telle et non pas fantasmée par nos conditionnements, obsessions, peurs etc.

      Cela ne me parait pas contradictoire avec ce qu’en donne (ou le peu que j’en connaisse) la PNL, bien au contraire, elle est même aidant je pense pour défaire ces comportements conditionnés, ou en créer d’autres différents, mais la démarche (spirituelle en général) va en amont de cela encore comme je l’indique ci-dessus.

      Merci encore de ta précision

      chaleureusement

      1. En gros, (mais alors, vraiment en gros, hein ?? 🙂 il dit qu’il est temps pour lui, et pour l’autre, de découvrir qui il est et qui il devient.. Qu’il est la mémoire de tout.. Qu’il peut être à la fois le juif et le nazi.. Qu’il se sent souvent comme une erreur, une imposture bien qu’il parle et agisse comme un homme.. C’est une chanson magnifique. Toutes les chansons de Booth, en solo ou en tant que leader des James, sont grandioses. Vraiment. A découvrir, Frédéric..

        1. Merci pour cette traduction.
          Nous sommes certainement en effet la mémoire et l’avenir de tout. Mais il ne doit que le sentir « intellectuellement » s’il se sent encore souvent comme une « erreur », il n’y a pas d’erreur, il est, tout simplement.
          Encore merci de ce partage

          chaleureusement



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s