Quand les hommes vivront d’amour


english español português
Cartoon translated to english by Jean-Claude Maitre cómic traducido al español por Roberto Poveda Comics traduzidos em português por Conceição
Blog Blog

« Accepter tous les êtres sans aucune exception et leur pardonner. […] Quoi que nous ressentions nous-mêmes, les êtres animés et inanimés sont paisiblement englobés par cette compassion. C’est pourquoi nous pouvons vivre chaque jour par-delà les fautes et les non-fautes, l’échec et le succès, le pour et le contre. Nous devons vivre pour apprécier et exprimer cette compassion. […] Mais […] si […] nous comprenons une chose, nous devons commencer par y participer au lieu de la considérer objectivement. C’est ce qu’on appelle  […] l’expérience directe.  […] Les problèmes du monde humain sont très compliqués, mais vous ne devez pas les ignorer. Pourtant vous ne devez pas non plus vous y attarder. Vous devez en prendre soin. […] Chaque chose, quelle qu’elle soit, a quelque raison d’exister. » Dainin Katagiri

Zem est publié toutes les semaines sur le portail international du bouddhisme : Buddhachannel

CC

Tous les dessins de ce site “Zem apprenti maître Zen” sont mis à disposition par leur créateur Frédéric Baylot selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. Pour toute publication sur un site ou blog Web, ou pour obtenir des autorisations au-delà du champ de cette licence merci de me contacter.
Publicités

39 réflexions sur “Quand les hommes vivront d’amour

  1. « Ton esprit est violence et confusion! Commence par pacifier ton esprit. »

    Ah la la, j’ai toujours l’impression que c’est à moi qu’il dit ça…!! Pfffft…
    J’ai du boulot…! ;o)

    1. Mais non, Laurent. C’est pas à toi qu’il dit ça, d’abord. Alors tu fais un pas en avant, tu te retournes et tu examines cet esprit violent et confus qui est le tien et tu retrousses tes manches, un peu comme quand on commence à faire la vaisselle. Là commence ta méditation (je veux parler de la vaisselle) et tu penses bien que si tu peux faire ça, c’est bien que tu n’ ES pas un esprit violent et confus. Donc ce n’est pas à toi qu’il parle. CQFD.

  2. Tout ce qui, « d’en face », « nous parle » « à l’intérieur », qui nous fait écho, est le signe d’une résonance.
    Comme le dit notre ami Laurent il s’agit d’une « impression », c’est-à-dire de quelque chose qui est imprégné dans notre système de fonctionnement, placé en mémoire, de manière consciente et /ou inconsciente.
    Cela fonctionne comme(*) un parasitage en surimpression sur « la parfaite équanimité », sur le silence de fait, la paix incommensurable. (* Au sens de « en tant que »)
    Comme l’indique notre amie Mifa, comprendre que ce qui en nous dit : « Je », est en fait, décalé par rapport aux divers qualificatif que nous plaçons sur soi ainsi que sur ceux de nos semblables que nous observons.

    Alors la « recherche » change de perspective et nous nous retournons vers nous, vers l’ultime de qui nous sommes en réalité. Alors, les habits de la confusion ne sont plus revêtus et tombent, nous nous déshabillons effectivement et efficacement, réellement, de la violence, de ces surimpositions à notre vierge nature.

  3. Merci Mifa, je suis rassuré…! :o)
    Cela dit, je plaisantais, comme le plus souvent, car pour moi la communication passe mieux avec humour et auto dérision…
    Simplement, je me mets à la place de l’élève. C’est mieux pour apprendre.
    Je pense aussi que tout est déjà pur et parfait en soi.
    Le monde était pur et parfait tant que personne n’était arrivé pour le juger.
    En effet, qui peut juger de la pureté et de la perfection des choses et du monde? L’homme. Or, l’homme est lui-même éminemment imparfait, comme nous le savons tous (violence et confusion). Donc, il peut parfois voir le monde avec ses yeux imparfaits et croire que le monde est imparfait. L’homme rend le monde et les choses imparfaits. Il doit donc faire l’effort de tenter d’atteindre la perfection initiale du monde. Ce qui n’est pas facile.

  4. Un homme bêchait en sifflotant doucement. Les passants s’amassaient autour de lui. »qu’est-ce qui te fait siffloter comme çà ? » « je jardine , et ça me rend heureux… »  » ouais! super ,disais l’un: autosuffisance » « autonomie! surenchérissait l’autre ,et écologie!! » « Et surtout :gastronomie « , rajoutait une 3ème. Bientôt , on entendit un ronronnement enthousiaste ,d’ où fusaient des exclamations : » amendement, biodynamique, potimaron, crosnes, jachère,remembrement!!! »
    Au milieu de tout cette excitation, l’homme bêchait. il bêchait. En sifflotant avec douceur.

  5. Siflons au présent =>
    * De Jean KLEIN (L’INSONDABLE SILENCE, Les Deux Océans, P. 66/67) :

    – La vie est le présent, mais quand nous pensons, nous la voyons sous forme de passé et de futur. Vivre dans le présent implique un esprit libre de toute visée et de toute récapitulation, libre de possessivité et de désir. Le présent est sans pensées, celles-ci sont fondues dans le tout. La vie dans l’instant contient tout le possible à venir. Quelle place resterait-il pour le temps ? Pour résumer, nous pouvons dire : le temps est une pensée et la pensée apparaît dans le temps : beauté et joie ne se révèlent que dans le présent.

    ET ceci (LA JOIE SANS OBJET… ENTRETIENS INÉDITS, ALMORA, p. 407) :
    – La libération ne concerne pas bien entendu, la personne, elle consiste à être libre de la personne.

  6. « Vous devez en prendre soin »

    Prende soin..de tout ce que les « problèmes du monde » posent comme « problème  » en nous..panser la plaie jusqu’à ce qu’elle guérisse..et les problèmes avec elle.

    Se laisser « heurter » sans cesse par cette vague qui va et vient, semble nous emporter et nous dépose en fait chaque fois un peu plus prés du rivage de notre coeur .

    1. Oui, penser la plaie ?

      Les « paies » possèdent en elles même, de par la vie, la potentialité de guérir, la vie leur en fournit la possibilité.

      Pour nous en persuader, observons comment une coupure cicatrise de par le processus lui-même, de la vie en manifestation.

      Certes il peut être utile de donner un coup de main, cependant sans se substituer au processus vital ni sans le respecter et en tenir compte.

      Certes pousser la porte de l’ouverture du cœur au Cœur des choses de la vie au présent, est une belle, bonne et grande chose dans l’aventure humaine, Lilou. 🙂

        1. Le jeu de mot, d’ailleurs, serait plutôt « Je panse donc j’essuie… » !!! :o))
          Ce qui nous ramène à penser en essuyant la vaisselle de notre amie Mifa !!

        2. OUI, Frédéric; j’ai passé ma vie présente à cela.

          * Une citation de Martine de Nardi (=> wwwartmartialsensoriel.org , pratique qu’elle à créé) :
          « Aujourd’hui le temps n’est plus de vaincre, mais de soigner ce qui en nous, et autour de nous, a été vaincu. »

    1. En effet cher Laurent, les textes zen japonais traditionnels parlent principalement de comment manger, comment aller aux toilettes, comment se laver,comment dormir
      comme quoi le quotidien est la base de la pratique zen 😆

      1. Oui, les systèmes totalitaires, comme l’islam, ordonnent aussi comment accomplir les gestes les plus basiques de la vie comme de quelle main manger et de quelle main s’essuyer le croupion après avoir déféqué. Ce que n’importe qui ferait naturellement, d’ailleurs…!! :o)))

    1. alors j’en profite chère Virginie pour redonner les paroles de cette chanson merveilleuse

      Quand les hommes vivront d’amour
      Il n’y aura plus de misère
      Et commenceront les beaux jours
      Mais nous, nous serons morts mon frère

      Quand les hommes vivront d’amour
      Ce sera la paix sur la Terre
      Les soldats seront troubadours
      Mais nous, nous serons morts mon frère

      Dans la grande chaîne de la vie
      Où il fallait que nous passions
      Où il fallait que nous soyons
      Nous aurons eu la mauvaise partie

      Quand les hommes vivront d’amour
      Il n’y aura plus de misère
      Peut-être song’ront-ils un jour
      A nous qui serons morts mon frère

      Mais quand les hommes vivront d’amour
      Qu’il n’y aura plus de misère
      Peut-être song’ront-ils un jour
      A nous qui serons morts mon frère

      Nous qui aurons aux mauvais jours
      Dans la haine et puis dans la guerre
      Cherché la paix, cherché l’amour
      Qu’ils connaîtront alors mon frère

      Dans la grand’ chaîne de la vie
      Pour qu’il y ait un meilleur temps
      Il faut toujours quelques perdants
      De la sagesse ici-bas c’est le prix

      Quand les hommes vivront d’amour
      Il n’y aura plus de misère
      Et commenceront les beaux jours
      Mais nous, nous serons morts mon frère

      Quand les hommes vivront d’amour
      Ce sera la paix sur la terre
      Les soldats seront troubadours
      Mais nous, nous serons morts mon frère

      :mrgreen:

          1. Une petite correction….Cette chanson a été écrite et chantée par Raymond Lévesque. Bien sûr, plusieurs autres chanteurs ont repris cette chanson, notamment Céline Dion. C’est toujours pour moi un grand plaisir de vous lire et pratiquer Zazen avec vous….. de Montréal (Québec).
            Au plaisir,
            Fernand

      1. Oui, ancien militant du MAN (Mouvement pour une Alternative Non-violente) je connais les IFMAN, une très belle chose, mais cela apprend surtout l’action non-violente, plutôt que « l’amour » en soi, ainsi on peut mener une action non-violente très orientée et égoiste , c’est pourquoi dans une action non-violente on réfléchit aussi aux intérêts en jeu
        merci pour cette adresse que je conseille aussi à tous pour se former,
        chaleureusement
        Frédéric

        1. Merci Frédéric

          pour ces précisions; en fait je ne connais pas cette association. C’est à L’Association pour une fondation de Corse initiée par Jean-François Bernardini (Groupe I Muvrini) que je participe.

          => Il est tout à fait vrais que que l’amour prime et que la non violence lui est inhérante. 🙂

          Ceux qui sont « morts » à eux même, qui ne se prennent plus pour un individu spécial et remarquable, ne sont guerre belliqueux.
          Ce sont des guerrier pacifiques.

          Je me permet de signaler la re sortie au 6 novembre en DVD avec version en Français, cette fois, du film Le guerrier pacifique voir extrait en suivant ce lien : http://www.youtube.com/results?search_query=Le+gu%C3%A9rier+pacifique&aq=f

  7. J’ai aussi trouvé le final sous-titré :

    1- http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=PMqQRCTHvg4

    Et 2- : http://www.youtube.com/watch?v=vvCXEgbSS3U&feature=related

    Et : « – http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=Qzp67bS8nwk

    Et 4- http://www.youtube.com/watch?v=rrRM0bANjus&feature=related

    Tout est ici, pas ailleur ni une autre fois ou autrefois.

    Ainsi que la découverte qu’il n’ya pas de but :
    5- http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=TCqvy1TQIT0

    Ce qui procure la joie, c’est :
    6- http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=TCqvy1TQIT0

    Et 7- :

      1. Merci Frédéric, cependant je n’ai pas été sur le site en question : La page de présentation sollicité pour trouver prés de chez moi une personne proposant de partager autre chose que des moments de méditation…., une autre proposait de voir une brochette de ‘ femme nues, un autre encore de faire fortune en jouant à un jeu et enfin de perdre du ventre en prendre tous les jours une gélule de plante réputée faire fondre les graisses (sans garantie de la fiabilité et de l’innocuité du produit).
        Décidément l’Internet n’est guère développé sur le mode ZEN 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s