Sleepy Hollow


english español português
Cartoon translated to english by Jean-Claude Maitre cómic traducido al español por Roberto Poveda Comics traduzidos em português por Conceição
Blog Blog

Joindre les mains et saluer (jap. gasshô) […] a le sens d’unifier et d’harmoniser, le corps et l’esprit, soi et les autres. Plus précisément dans le bouddhisme zen, saluer signifie reconnaître la nature sacrée de toute chose, reconnaître en soi et en chacun la nature éveillée. (Un Zen Occidental)

Zem est publié toutes les semaines sur le portail international du bouddhisme : Buddhachannel

Ce blog, né en août 2008 a plus de trois ans !

 

Il y a trois ans ZEM cherchait le pardon

CC

Tous les dessins de ce site “Zem apprenti maître Zen” sont mis à disposition par leur créateur Frédéric Baylot selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. Pour toute publication sur un site ou blog Web, ou pour obtenir des autorisations au-delà du champ de cette licence merci de me contacter.
Publicités

16 réflexions sur “Sleepy Hollow

  1. Bonjour Frédéric !
    incroyable ton post du jour, il est synchro avec une note que j’ai mis sur mon blog il y a quelques jour (un rêve de tête coupée !)
    passe une bonne journée
    Chaleureusement
    Virginie

  2. Vivre « sans tête » (*) ne veut pas dire se couper de l’allure fonctionnelle du cerveau ; cela veut dire ne pas se laisser conditionner par lui, le laisser dominer notre vie. C’est la vie qui est première ; la fonction cérébrale lui est secondaire.
    Un cerveau vide de toute représentation, vacant, laisse la place à la vie qui se déroule alors sans parasitage ni piratage.
    Le « corps » est un partenaire fort utile à explorer, sans se prendre la tête bien évidemment comme le souligne à juste titre le dessin de Frédéric. Si nous savons l’écouter sans interférence, Le corps ne ment pas, il nous livre ce que le mental ne pourra jamais nous faire comprendre.

    * http://eveilphilosophie.canalblog.com/tag/Vision%20sans%20t%C3%AAte

  3. Bonjour Eric, la vie est un tout. Un corps sans tête ne peut pas vivre, tout comme sans coeur. La fonction cérébrale est peut-être secondaire par rapport à la fonction cardiaque. Mais rien ne marche sans la fonction digestive et assimilative. Et puis, comment vivre sans foie, sans rein, sans poumons. Tout est en fait utile et vitale au même niveau. Un corps trop dégradé peut survivre mais il ne vit plus.
    Le cerveau est le siège de nos pensées, de nos émotions et de nos sentiments. Notre instinct, lui, est inscrit dans toutes nos cellules et son rôle est de nous forcer à vivre.
    Alors, vivre sans tête n’est pas possible. Par contre, on peut vivre sans idées, sans intelligence, sans émotions et sans sentiments, comme une chose inerte. Une pure vie végétative.
    Mais si la nature nous a dotés de la pensée, ce n’est pas pour rien.
    Je dois dire que toutes ces théories, la méditation, l’introspection, la zénitude, la descente intérieure, le détachement, l’illumination, etc… sont davantage des concepts que des réalités. Ce sont des outils de réflexion et de concentration. Est-ce utile? est-ce que cela fait du bien? je ne le sais pas. Je pense que si tant de gens s’y adonnent, c’est que cela doit procurer quelque chose. Mais moi je suis sans doute très différents de tous ceux qui pratiquent ces disciplines, car je suis persuadé qu’elles ne peuvent rien m’apporter. Pourquoi? Probablement parce que ma pensée est fondée et structurée sur des bases et des concepts différents. Je suis attaché au concret et au pragmatisme…
    Mais je me passionne pour tout ça et je cherche toujours à comprendre. C’est pourquoi, même si je suis différent, je suis là, parmi vous, à poser des questions et à dire mes bêtises…! :o)
    Et je remercie toujours Frédéric qui m’apporte beaucoup.

    1. ➡ Tout d’abord il faut lire la vie comme une métaphore (ce qui n’empêche pas AUSSI d’être rationnel). Ainsi je ne pense pas qu’ICI , UNE seule personne, parle d’un corps dont on aurait tranché la tête 😈 donc de quelle métaphore parle-t-on quand on parle d’un corps sans tête ❓ :mrgreen:

      ➡ Sinon en effet on ne peut séparer la vie de la tête , du digestif et de tout le reste, tout est UN

      ➡ Je ne sais pas si « la nature » ❓ nous a doté de qq chose POUR qq chose, d’un point de vue darwiniste on pourrait dire que les « animaux » handicapés qui se sont retrouvés avec une pensée abstraite ont pu à un moment mieux se sortir que d’autres d’un type de situation, sans présager si cette « tare » (la pensée abstraite et conceptuelle) permettait d’être « supérieur » et de vivre « in eternam » ou ne trouverait pas sa limite d’adaptation dans un nouveau contexte (on le voit par exemple jusqu »où elle nous amenée, gérée par l’ego, avec une appropriation de la nature jusqu’à la rendre « stérile »)

      ➡ la méditation devrait être tout rester un concept, auquel cas elle n’a aucune utilité

      ➡ en dehors de personnes atteintes de maladies pyshopathologiques graves peut être, je ne vois pas pour qui la méditation ne serait pas faite ❓ D’un autre côté chacun choisit sa voie, et tant mieux. Mais il est certain qu’étant persuadé qu’une pratique ne peut rien apporter, elle ne peut que … rien apporter 😆

      amitié

  4. C’est peut-être se croire différent qui crée une différence justement.
    Je ne me sens pas différent de toi.
    Ne sommes-nous pas des Zhumains, tous les deux.
    Je ne sais pas si je zénifie, en tout cas, comme tout le monde, entre autres, je vais au WC tous les jours.
    Pour ce qui me concerne, je ne fais pas de distinction entre ceci où cela et ne me considère pas comme un zombi ou un végétatif. Juste je suis libre d’un Eric contraignant.

    De coeur au Coeur des choses

  5. Une chose est sûre, quand on part en voyage, ne pas oublier la tête, quitte à la mettre sous le bras.
    Des fois, on ne sait pas quoi en faire ;
    des fois, elle encombre et dépare le paysage ;
    des fois, on s’aperçoit qu’on ne l’a pas laissée à la maison !
    Et des fois on voudrait pouvoir la mettre sous le bras, là où elle ne gênerait pas !

    1. Oui tout à fait chère Mifa, heureux de te retrouver (même si c’est surtout moi qui ne suis pas trop présent sur le net, nous n’en avons pas fini avec notre déménagement 😦 ) mais en fait chaque situation décrite est parfaite en soi, c’est notre « idée que cela ne va pas » qui en fait un pb

      ➡ quand on ne sait pas quoi en faire, c’est très bien, on laisse ❗ (par exemple)

      chaleureusement

  6. « joindre les mains et saluer »
    quand joignant les mains, je réunis les opposés en moi : je fais UN
    Alors seulement je peux m’incliner devant la Merveille qui m’habite
    et la voir manifestée dans l’autre.

    Dénué de sens ( signification mentale restreinte à « moi »)
    tout devient signifiant ( sens profond ouvert à ce qui vit en Soi )

    Bien souvent nous faisons ces gestes machinalement..
    ( comme une machine qui mâche, le mental ment)
    alors l’autre en face de nous peut « se prendre la tête ».

    Mais nous avons à tout moment la possibilité
    d’arrêter la machine, « joindre les mains et saluer « .

  7. Oui, ce n’est plus un « Eric » qui serait partagé en deux.
    Qui dit ça alors ?

    Mystère des mystères, où il n’y a pas de problème à résoudre, ni de question à résoudre, rien à com prendre.

    Les mains du coeur sont jointes en homage à la vie et aux formes qu’elle prend dans le provisoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s