La Mémoire dans la peau


english español português
.    
Cartoon translated to english by Jean-Claude Maitre cómic traducido al español por Roberto Poveda Comics traduzidos em português por Conceição
Blog Blog

Bodhisattva est un terme sanscrit qui veut dire « être de l’éveil » que l’on traduit aussi par « Héros pour l’éveil ». Eric Rommeluère parle de « Disciple de la Grandeur« . En effet le bodhisattva agit dans l’humilité et le dépouillement pour toucher la grandeur de la vie, c’est pourquoi le don (au delà du don matériel, il s’agit aussi du don de son temps par exemple), la compassion en action dans chacun de actes pour le plus grand bien de tous, il n’agit pas seul, mais « avec ». Pour ce modèle du « bouddhiste » pour la Voie de la Grandeur, il ne s’agit pas tant d’être un « grand méditant », un « bon élève » mais un acteur du changement concret pour aider les êtres vivants. 

Zem est publié toutes les semaines sur le portail international du bouddhisme : Buddhachannel


CC

Tous les dessins de ce site “Zem apprenti maître Zen” sont mis à disposition par leur créateur Frédéric Baylot selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. Pour toute publication sur un site ou blog Web, ou pour obtenir des autorisations au-delà du champ de cette licence merci de me contacter.
Publicités

29 réflexions sur “La Mémoire dans la peau

  1. Du bonbon pour les enseignants!
    Beaucoup plus facile de faire comprendre comment arriver à l’éveil par ces 4 « zen-mémoires », surtout que les « aide-mémoires » sont quelque chose de bien connu. Partir du connu vers l’inconnu présente parfois tout un défi.
    Je le présente à mes classes zen dès lundi!

  2. J’aurais tendance à considérer que pour « être un acteur » une condition nécessaire est de choisir l’action.
    Méditer et Prier sont sans aucun doute des moyens (à la disposition de ceux qui savent les utiliser), ils ne sont pas les seuls ni même exclusifs. la Finalité est autre. Elle passe par l’action juste au juste moment.
    Pensées amicales
    Françoise

    1. J’aurais tendance à dire qu’on choisit toujours, mais que nos marges de choix sont plus ou moins réduites, parfois elles sont par défaut.
      Mais en effet être réellement acteur c’est comme tu l’écris Françoise.
      Pour la prière je connais peu, je ne peux en parler, pour la méditation, elle doit être action en elle-même et actualisée (et réciproquement) dans l’action
      c’est à dire que cette méditation nous permet d’élargir nos choix par une vision plus profonde de la réalité dans laquelle nous sommes (réalité faite de notre regard)

      chaleureusement


      1. « méditer, prier ».. ce ne sont que des mots (des concepts)
        Que ce soit Etty ou Jésus, il me semble que la façon dont ils priaient s’apparentait plus à la méditation.. pourquoi tant s’attacher aux mots ? ah oui, c’est vrai : c’est rassurant.. 😉

        1. Oui, les mots ne sont que des pancartes indiquant la irection de ce que l’on désigne. En aucun cas les contenus de ces pagnets que sont les mots : « méditation », « prière » etc. ne peuvent être des objets.

          Suis-je méditant ? Suis-je priant ? Etc.

          Lorsque j’épluche les légumes pour le repas de ce midi ou la soupe de ce soir, je suis en train de vivre la vie qu’il m’est donné de vivre. cette vie-là est méditation, prière, remerciement, Hymne, amour, conscience, présence et tuti quanti.

          En effet, Ambre, Cela peut se passer de mots pour le vivre.

          §=> Dans ce sujet, il a été causé d’actes, d’action. L’essentiel n’est-il pas, en quoi que ce soit, d’être actuel ?


        2. Très chère Ambre,
          Sans s’attacher aux mots ils ont leur part d’utilité pour communiquer
          Comme je le disais, la prière je connais peu. Etty n’est peut être pas un bon exemple pour parler de la prière, à moins que ce ne soit justement un trop bon exemple, car c’est la plus bouddhiste des juifs qui auraient une pratique chrétienne ! 😉
          il est fort probable que ce qu’elle faisait était plus proche de la méditation que la prière
          la différence entre méditation et prière pour moi est de l’ordre de l’intention
          dans la première, l’intention est de faire silence, pour trouver en soi une paix qui fasse tomber les peurs et permette d’agir
          la prière s’adresse à un « être » extérieur (Dieu en général)

          bises


    2. Acteur, pour quoi acteur ? Pour le théatre ?
      L’Acteur véritable et vénérable est toujours le même.

    1. Excellent !

      C’était un cordonnier, sans rien de particulier

      Dans un village dont le nom m’a échappé

      Qui faisait des souliers si jolis, si légers

      Que nos vies semblaient un peu moins lourdes à porter

      Il y mettait du temps, du talent et du cœur

      Ainsi passait sa vie au milieu de nos heures

      Et loin des beaux discours, des grandes théories

      A sa tâche chaque jour, on pouvait dire de lui

      Il changeait la vie

      C’était un professeur, un simple professeur

      Qui pensait que savoir était un grand trésor

      Que tous les moins que rien n’avaient pour s’en sortir

      Que l’école et le droit qu’a chacun de s’instruire

      Il y mettait du temps, du talent et du cœur

      Ainsi passait sa vie au milieu de nos heures

      Et loin des beaux discours, des grandes théories

      A sa tâche chaque jour, on pouvait dire de lui

      Il changeait la vie

      C’était un petit bonhomme, rien qu’un tout petit bonhomme

      Malhabile et rêveur, un peu loupé en somme

      Se croyait inutile, banni des autres hommes

      Il pleurait sur son saxophone

      Il y mit tant de temps, de larmes et de douleur

      Les rêves de sa vie, les prisons de son cœur

      Et loin des beaux discours, des grandes théories

      Inspiré jour après jour de son souffle et de ses cris

      Il changeait la vie

      Merci à toi Peau d’âme


    1. Heureux de te voir remonter à la surface très chère Ariaga
      nous apprenons tous, tous les jours, à nager dans une mer plus ou moins démontée, et parfois c’est la brasse coulée où ne respirons que par grand bouffée d’air pour ne pas être asphyxié, et puis d’autres fois nous faisons simplement la planche pour nous poser, et d’autres fois la mer est d’huile pour nager 😉

      Tu m’expliqueras, si tu le veux, par mail, ce que tu n’avais pas compris dans le blog ?
      J’avais l’impression qu’il fonctionnait comme un blog ordinaire 😉

      Sinon pour regrouper toutes mes « publications » (et d’autres) j’ai recréé un blog qui renvoie chaque jour vers l’article ou le dessin publié : http://fredericbaylot.blog.free.fr/
      mais sera-ce plus clair ???
      pas sûr 😉

      chaleureusement et bonne illumination :mrgreen:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s