Non-lieu


english español português
     
Cartoon translated to english by Jean-Claude Maitre cómic traducido al español por Roberto Poveda Comics traduzidos em português por Conceição
Blog Blog

D’un point de vue bouddhiste nous sommes membres d’une globalité qui est nous aussi. (d’un point de vue systèmique nous pourrions dire nous sommes les éléments d’un système qui ne peut exister que par ces éléments et les relations qu’ils établissent). Il n’y a donc rien d’extérieur à nous, tout est ici présent, l’éveil de la même manière. En effet on peut en tirer comme conclusion rassurante et responsabilisante sans être culpabilisante, que où que nous soyons, nous sommes sur la Voie. La Voie ne mène nulle part ! Elle est partout, elle est pulsation de vie. Ce que Glassman résume en « Mahâ est la Voie, le Tao. » ce que nous pourrions appeler « La Voie de la Grandeur. ».

Zem est publié toutes les semaines sur le portail international du bouddhisme : Buddhachannel
Zem est publié en album en français, anglais, espagnol et portugais chez The Book Edition

CC

Tous les dessins de ce site “Zem apprenti maître Zen” sont mis à disposition par leur créateur Frédéric Baylot selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. Pour toute publication sur un site ou blog Web, ou pour obtenir des autorisations au-delà du champ de cette licence merci de me contacter.
Publicités

11 réflexions sur “Non-lieu

    1. En fait oui et non 😉

      Oui sur tout ce que tu dis, la comparaison avec l’hologramme qui contient l’image globale dans sa totalité et dont chaque partie contient aussi cette image (moins bien définie) et c’est bien aussi le sens du « tout possible »
      oui on peut parler de « devenir » puisque chaque élément, chaque interaction, même si elle va dans le sens du but global fait aussi évoluer le tout et chacun.

      Oui car ce « Tout », cette globalité, cette grandeur on peut si on veut (mais c’est un risque de réification) lui donner le nom qu’on veut, puisqu’il ne semble pas à notre niveau actuel connaissable, comme on peut connaître un phénomène classique.

      Par ailleurs Dieu, est un mot qui ne veut rien en lui même, (étymologiquement il vient du mot latin deus / zeus lui même du mot grec Theos qui lui même vient d’un mot indo-européen dei qui veut dire « lumineux ». donc pourquoi pas ce mot là

      Non (de mon point de vue, influencé par mon côté athée 😉 ) on ne peut pas l’appeler Dieu, car Dieu est trop connoté dans nos cultures, entre autre Dieu = Dieu créateur et unique. Et là le risque devient très grand de passer d’une compréhension ouverte à une connaissance fixe. Pourquoi, parce que si UNE personne dit « Dieu m’a parlé et m’a dit que la terre est plate » (ie) toute autre personne qui prouvera que la terre est « ronde » aura obligatoirement tort, et si en plus elle commence à risquer de remettre en cause l’ordre établi par la « parole de Dieu » il ne reste qu’à la faire taire par un moyen ou un autre.

      Donc à mon avis, le risque, c’est l’institutionalisation
      Ce risque existe à chaque fois qu’on « nomme » ce tout, car on risque de le figer (si on le nomme bouddha le risque est aussi élevé), et d’autant plus si on le nomme « Dieu » qui implique (dans notre culture) la Vérité

      Ceci dit à notre époque bcp de chrétiens, de ce que j’ai pu en voir, ont une « vision » de Dieu qui se rapproche plus de ce « tout » que d’un Dieu Unique dont seule sa parole est vraie, mais ce n’est pas la reconnaissance officielle.

      Et nous le verrons sur la suite des courts articles que je mets chaque semaine sur le site de notre groupe zen : http://goo.gl/llLf il me semble que la démarche du Sûtra du Coeur est justement de prévenir toute « normalisation, institutionalisation » pour nous rapprocher de la nature, de l’inspiration, de la justesse, de la joie 🙂

      chaleureusement

      frédéric

  1. à propos des toilettes bouddhistes: 1/ pas le moindre souvenir d’avoir vu des chiottes ni au ladakh ni au zanskar il y a 20 ans.
    2:/ IL Y A 30

  2. 2/IL y a 30 ans ,séjournant au monastère de LABRANG SI, au nord du tibet, je fus attiré par un rassemblement de moines accroupis dans une ruelle pavée du monastère ,avec caniveau central. Dés qu’un chinois reste debout à attendre, il s’assied sur les talons. Je me rapproche donc du groupe qui papotait joyeusement, et je me co- accroupis avec interet et dévotion. Jusqu’au moment ou j’ai remarqué de minces filets d’urine , s’écoulant de dessous les robes de moine pour se rejoindre dans le caniveau central. Forcément,avant de se rassembler dans la salle pour réciter les sutras,c’est mieux de se vider la vessie( mais là encore, jamais vu de lieu dévolu aux petit et gros besoin, comme on dit en chinois.)

  3. Pardon, maladresse et faute de frappe ! (précédente réponse partie à l’improviste !)
    Au sujet de la blague bouddhiste, je pense qu’apporter une aide, quelle qu’elle soit, est conforme à l’idéal du bodhisattva. Que ce soit au niveau de la spiritualité ou des nécessités physiques.

  4. à mifa : d’accord si , ne serait-ce qu’un seul touriste, défèque EN PLEINE CONSCIENCE.
    Entrer dans des toilettes chinoises ,dans lesquelles ont se soulage en commun, est bien de nature à provoquer un choc profond et durable de l’être tout entier.

  5. @Marc : pas d’accord. Si un type est en train de se noyer, tu lui dis : je veux bien te sauver la vie, mais à condition que tu sois en pleine conscience… ? Quand tu sors de la piscine ou d’un ruisseau un insecte ou un mulot sur le point de se noyer, tu vérifies d’abord qu’il est en pleine conscience ?
    Bon, sur les toilettes chinoises, je n’ai pas d’opinion. Mais si c’est la coutume, je n’aurai pas grand mal à m’y faire. Après tout, prendre ma douche avec un groupe de filles après une séance d’arts martiaux m’a appris à céder sur la pudeur naturelle. Et c’est une grande Mère de l’hindouisme (j’ai oublié son nom) qui a dit à un fidèle, tout confus de l’avoir surprise nue dans son bain, quelque chose comme ça : Ne fais pas cette tête ! Après tout, les vaches sont nues dans les champs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s