La Bé Attitude


 

english español português
Cartoon translated to english by Jean-Claude Maitre cómic traducido al español por Roberto Poveda Comics traduzidos em português por Conceição
Blog Blog

Pour dessiner un cercle, il faut un centre d’où peut s’épanouir une circonférence et un disque, sans fin, comme les ronds dans l’eau lorsqu’on y jette un caillou. Le bouddhisme n’est pas un dogme à appliquer dans l’assise serait la finalité, mais une attitude à cultiver dans la vie.

Zem est publié toutes les semaines sur le portail international du bouddhisme : Buddhachannel
Zem est publié en album en français, anglais, espagnol et portugais chez The Book Edition

CC

Tous les dessins de ce site “Zem apprenti maître Zen” sont mis à disposition par leur créateur Frédéric Baylot selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. Pour toute publication sur un site ou blog Web, ou pour obtenir des autorisations au-delà du champ de cette licence merci de me contacter.
Publicités

21 réflexions sur “La Bé Attitude

  1. Quand tu manges, tu manges; quand tu te promènes tu te promènes; faire chaque chose dans la conscience de ce que l’on fait…
    Belle journée à toi Zem

    1. Il y a une histoire zen , le maître dit ce que tu dis, et le matin les disciples rentrent dans la salle à manger et voient SURPRIS le maître en train de lire son journal tout en mangeant son petit déjeuner, alors il leur dit « Quand vous mangez et lisez, mangez et lisez ! » 😆
      chaleureusement

  2. Bon Jour Frédéric. Tout d’abord, je voulais te dire que je ne suis pas parvenue à laisser un commentaire sur ton espace « la jardin de la vision pure », mais ce n’est peut être pas possible ? Je voulais juste te dire que j’ai aimé cet article avec lequel je me trouve en accord. Et bien sûr, je suis toujours fan de tes dessins, merci pour ces bons moments offerts. Belle journée à toi et aux tiens. Amicalement et à bientôt. Bonne journée.

  3. Oui, j’aime bien. Encore une fois merci, cher Frédéric. :o)

    Je me pose la même question.
    Personnellement, cela fait des années que je cherche la bonne position assise pour pouvoir enfin, un jour, me mettre à méditer et ne plus penser aux futilités de ma vie.

    Frédéric, tu ne te rends pas compte (parce que je fais souvent le clown) combien pour moi tu es un guide et ce que tu m’apportes par tes dessins mais aussi et surtout leurs textes si profonds.
    Je ne comprends peut-être pas toujours tout, mais j’essaie.
    Je suis encore à la maternelle de la réflexion et de la méditation.
    Mais je ne désespère pas de passer un jour en CP.
    Car une vie bien remplie, je crois, est une vie de perpétuels apprentissages.
    Je te souhaite une belle et douce journée.
    Avec toute mon affectueuse amitié.

    1. Alors comme en effet nous restons perpétuellement un apprentis dans la vie, comme il est dit dans un certaine tradition, je ne peux que nous souhaiter de rester avec l’esprit de la maternelle sans désir d’obtenir un quelconque diplôme

      amitié

  4. Ainsi, y a t il autant de manières de s’asseoir que d’individus,
    mais toutes parlent d’une même chose..une présence.

    Cette présence est liée à un état d’esprit, une fréquence, une manière de s’accorder à la vie.

    Tout l’art de l’assise réside dans l’attention au mouvement de la vie en nous..
    de plus en plus finement..comme lorsqu’on découvre les fragrances d’un parfum..il y a d’abord une odeur générale, puis, à mesure que l’espace se fait en nous pour plus de subtilitées, elle se développe en nuances infinies..
    Ainsi peut on passer des heures en compagnie d’une seule fleur ..à notre rencontre.

  5. Bonjour Frédéric,

    Quand je me sens déroutée, perdue dans les pensées, là je m’assoie non pas physiquement mais plutôt que le fait de prendre conscience de l’état dans lequel je suis, crée un arrêt (je ne sais comment dire): je reviens au moment présent. Que cé bon !

    Pour moi c’est ainsi.

    Qu’en pensez-vous, Frédéric?…

    1. Il est souvent difficile de s’asseoir, par exemple si on est dans une action , comme le dit Maître Tsé sur le dessin, s’asseoir c’est vraiment entrer en contact avec l’instant, le ressentir de tout son corps, une manière de s’accorder à la vie comme le dit plus haut Lilou, s’asseoir régulièrement permet de plus rapidement retrouver cet état interne dans n’importe quelle situation.

      1. Angulimala l’assassin au collier de doigts, (qui allait bientot se faire moine) courait rageusement après le Bouddha qui osait s’aventurer dehors en sa présence, en lui criant: »Arrête -toi! Arrête toi! »
        « Angulimala, il -y-a longtemps déja que je me suis arrêté Et toi, quand est-ce que tu vas t’arrêter? »
        en chinois ,le caractère pour écrire méditation signifie ; »l’arret », c’est celui qu’on peut voir sur les poteaux signalisateurs signifiant » stop »

  6. pour marquer l’arret dans nos activités quotidiennes, il faut cependant prendre le temps de respirer lentement 3 fois; disons que ça marque le coup. ça devient une habitude, un sourire de connivence qu’on s’adresse à soi même.

    1. Chacun peut en effet se créer son rituel pour revenir au présent. La respiration est en effet ce qui permet le mieux un lien corps / esprit / instant présent. On peut aussi avant toute action ou tout changement d’activité ou de lieu , faire un sourire, on pourrait aussi faire gassho Gassho mais c’est moins discret socialement 😆

    1. Evidemment c’est ce que dit maître tsé
      Maintenant, peut être n’es tu pas au courant :mrgreen: mais il existe des personnes qui peuvent avoir des difficultés à rester dans le présent , la réponse pourrait être aussi celle donnée par Maître Tsé dans un des premiers dessins il y a trois ans

      chaleureusement

      frédéric

      1. C’est une évidence dont je suis au courant, bien entendu :mrgreen: !

        Ceci dit, faut-il toujours mettre l’accent sur ce qui n’est pas ?
        Pour qui la difficulté ?

        Si le présent est là, présent en réalité, il ne se trouve personne, littéralement et en vérité personne pour s’y maintenir : Le Présent est présent que se soit avec une personne (Du latin : « persona » = masque, personnage de théâtre) ou sans.
        Le présent n’est pas quelque chose qui se puisse acquérir.
        L’assise parfaite ne s’acquiert pas par un effort, mais par un (ou des) lâcher prise(s) de l’idée d’une correcte attitude à acquérir. L’assise parfaite ne s’acquiert pas par un effort, mais par un (ou des) lâcher prise(s) de l’idée d’une correcte attitude à acquérir.

        Naturellement nous sommes dans la juste attitude, centrés au présent. Si, de par les circonstances de la vie (naissance « au départ »), nous-nous en éloignons, lâchons les croyances qui le privent de sa liberté d’être le présent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s