Turbulences en plein vol


english español português
Cartoon translated to english by Jean-Claude Maitre cómic traducido al español por Roberto Poveda Comics traduzidos em português por Conceição
Blog Blog

Le Bouddha pouvait donner des réponses qui pouvaient paraître contradictoires, mais à chaque fois elles étaient adaptées au contexte de la rencontre avec la personne qui posait la question. Dans un peu plus d’une dizaine de cas il répondra même par le silence. Pour moi c’est une partie très importante de l’enseignement du bouddhisme car c’est justement ce qui signe que cet enseignement ne peut être un « truc » à apprendre, mais un processus à découvrir par soi-même. Le Bouddha nous en donne les principales pistes. Il ne nous donne pas tout, lui-même le dit en montrant des feuilles dans sa main et celles sur les arbres de la forêt. Ce qu’il enseigne est comme ces feuilles dans sa main par rapport à toute sa connaissance, mais il n’enseigne que ce qui nous est utile pour nous sortir du cycle de la souffrance. Sortant de ce cycle nous pouvons de nous-mêmes comprendre « toutes les autres feuilles ». Tout cela entraîne que la première chose que nous devons connaître dans la voie du Bouddha c’est que nous devons avoir un comportement adapté à chaque situation et non pas plaqué. La seconde c’est que nous ne devons pas copier le bouddhisme tel qu’il s’est adapté dans les différentes cultures orientales mais trouver notre propre forme de pratique. La troisième c’est que nous devons avoir une approche du bouddhisme qui repose sur l’expérience d’une personne qui connaisse ces différentes formes, de façon à ne pas « jeter le bébé avec l’eau du bain », c’est à dire sous prétexte de changer la forme, abandonner l’essence même de cette voie.

Zem est publié toutes les semaines sur le portail international du bouddhisme : Buddhachannel
Zem est publié en album en français, anglais, espagnol et portugais chez The Book Edition

CC

Tous les dessins de ce site “Zem apprenti maître Zen” sont mis à disposition par leur créateur Frédéric Baylot selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. Pour toute publication sur un site ou blog Web, ou pour obtenir des autorisations au-delà du champ de cette licence merci de me contacter.
Publicités

10 réflexions sur “Turbulences en plein vol

  1. C’est aussi sur ce principe que sont basées les paraboles.
    Etant donné leur enseignement indirect, elles laissent à chacun la possibilité de l’interprétation posistive qu’il est à même de capter et qui correspond à ses besoins de l’instant présent. Une interprétaion qui évoluera au rythme de l’évolution de la personne ou des générations de personnes, ce qui ne les rend jamais obsolètes.
    Toutes les voies (voix) qui mènent au sommet ont un caractère paradoxal (et non absurde).
    Pensées cordiales. Françoise

    1. Toutes les voies (voix) qui mènent au sommet ont un caractère paradoxal (et non absurde).
      Oui très certainement, tu as raison Françoise, on le retrouve dans l’étude de la Kabale par exemple.

      Pour les paraboles, il me semble que c’est un peu différent, tel que tu le décris justement, alors que là ce sont des réponses différentes. Une parabole de cela justement c’est l’histoire zen suivante :
      ‘un maître marche dans le jardin avec trois moines, le 1er voit des limaces manger les salades et les tue, le 2nd dit que tuer n’est pas correct dans cette voie , le maître répond « tu as raison ». Le 1er moine explique que si on les laisse faire, les moines n’auront plus à manger et ne pourront répandre le dharma, que dans certaines situations il peut être juste de tuer, et le maître répond « tu as raison » . L e 3ème disciple souligne le paradoxe, on ne peut répondre « tu as raison à ces deux affirmations » et le maître lui répond « tu as raison »
      😉
      Il a bien des réponses différentes adaptées à chacun (par contre l’histoire est bien une parabole de comment le bouddhisme n’est pas un dogme mais une réponse adaptée)

      chaleureusement

      frédéric

  2. Répondre par le silence, cela veut dire que l’on ne détient pas la réponse, ou bien que l’on invite le demandeur à chercher la réponse ailleurs (en lui ou en un autre lieu) ou encore que l’on ne souhaite pas répondre à la question pour des raisons personnelles tenant à soi-même ou à celui qui questionne.
    Le Bouddha était au fond une personne très simple, comme tout le monde, mais qui savait donner aux choses un sens clair et abordable pour tout le monde, à condition que l’on acceptât au moins de se servir un peu de ses petites cellules grises.
    La Sagesse, c’est simple. Rien ne peut être plus simple que la Sagesse. C’est l’homme qui est complexe, compliqué, retors et déraisonnable.
    C’est l’homme qui refuse la Sagesse parce qu’il préfère aborder la vie d’une manière égoïste et maligne.
    Le silence est la meilleure façon de répondre aux grands questionnements de la vie. Pourquoi? Parce que l’homme n’accepte pas l’expérience des autres. Il veut se faire sa propre expérience, quitte à en subir de grandes souffrances.
    Alors, à quoi bon lui donner la réponse…?

    1. Oui tout à fait Laurent.
      En fait que l’humain soit complexe ne pose pas de pb en soit et la sagesse est d’accepter cette complexité qui est une richesse car une capacité d’adaptation énorme, mais par contre en effet l’humain est le plus souvent compliqué car pris entre des opposés dont en effet la vision égotique de la vie est une des bases de cette complication et souffrance.

  3. Finalement alors, peu importe la question, peu importe la réponse, ce qui est important c’est l’adaptation, c’est même la base de l’évolution à tout les niveau et de toute les espèces.
    je t’embrasse,
    beau dimanche a toi.

    1. Merci Virginie
      Je ne pense pas qu’on puisse obligatoirement dire qu’importe la réponse , il faut qu’elle soit « juste » c’est à dire adaptée, mais je suppose que c’est ce que tu veux dire justement

      chaleureusement

      frédéric

      1. si la réponse est juste et adaptée c’est mieux 😉
        Cela dit si tu te place du point de vue de la personne qui a posé la question. c’est elle qui doit s’adapter a la réponse, qu’elle soit (paraisse) juste ou non.
        belle journée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s