Que des poisons


 Trois Poisons,avidité,  colère,ignorance,réalité,identification, sentiment, acte,corps,toujours plus, envie,opposition,  désir, possession,différence,poisons,origine,objet,manque, bonheur, souffrance, vacuité,compréhension, concret,impermanence, interdépendance, renoncement,application,vie, social, préceptes de bien, bouddhisme

english español português
enervado, vacuidade, meditar, três venenos
Cartoon translated to english by Jean-Claude Maitre cómic traducido al español por Roberto Poveda Comics traduzidos em português por Conceição
Blog Blog

Les Trois Poisons sont l’avidité, la  colère &  l’ignorance de ce qu’est la réalité qui nous amène à nous identifier à nos sentiments, nos actes et/ou notre corps. L’avidité nous amène à toujours vouloir plus & à envier ce qu’on n’a pas. La colère s’oppose à tout ce/ceux qui s’opposent à notre désir de possession, à tous ce/ceux qui nous paraissent différents. Ces deux premiers poisons trouvent leur origine dans le troisième : l’identification personnelle à des objets, au désir de les posséder ou au manque de ces objets. Alors que nous croyons que la possession de ces objets ou états nous apportera le bonheur, cette avidité, cette colère qu’ils amènent nous conduisent plus sûrement à la souffrance sans fin. (La vacuité est cette compréhension concrète de ce qu’est cette réalité : impermanence, interdépendance & renoncement.

Pour les mettre en application d’une manière concrète dans notre vie sociale, ces trois poisons sont concernés par les trois derniers préceptes de bien du bouddhisme.

Zem est publié toutes les semaines sur le portail international du bouddhisme : Buddhachannel
Zem est publié en album en français, anglais, espagnol et portugais chez The Book Edition

CC

Tous les dessins de ce site “Zem apprenti maître Zen” sont mis à disposition par leur créateur Frédéric Baylot selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. Pour toute publication sur un site ou blog Web, ou pour obtenir des autorisations au-delà du champ de cette licence merci de me contacter.
Publicités

15 réflexions sur “Que des poisons

  1. Ne pas convoiter mais convoiter assez pour avoir le désir de progresser
    Ne pas se mettre en colère mais s’y mettre assez pour ne pas accepter l’injustice chronique
    Ne pas se méprendre mais l’ignorance est tout autant inévitable que le champ du savoir qui nous est encore structurellement inaccessible.
    Nous ne pouvons éviter d’avancer en funambule car la voie du milieu est aussi étroite que le fil que constitue notre chemin.
    Pensés amicales
    Françoise

    1. En effet tu soulignes bien que les préceptes de base ne sont pas des interdictions ni des obligations mais une conduite adaptée (juste) à la situation. Dans chacune se retrouve le « poison original » qui est la saisie de l’ego, la croyance en l’impermanence, l’indépendance et le egocentrisme de notre ego.
      On peut désirer, le désir est le moteur de la vie, ce qui va nous apporte de la souffrance c’est la convoitise mais la pensée (et les actes qui vont avec) que notre vie dépend de l’objet convoité.
      de la même manière la colère issue sur la croyance que quelqu’un peut retirer qq chose à ce que nous sommes nous amène souffrance et crée de la souffrance, mais l’éthique, la compassion et l’amour , en effet comme tu le dis, impliquent qu’on agisse pour le bien-être de tous les êtres et pour empêcher ceux qui font souffrir les autres, de se créer eux-mêmes de nouvelles difficultés. Les Tibétains font bien la différence entre la colère « mondaine » et l’énergie courroucée.

      chaleureusement

      frédéric

      1. eh bien Peau d’Âme, tout dépend mourir à quoi
        mourir , au sens de « se donner la mort » pour trouver une hypothétique liberté risque d’apporter surtout beaucoup de souffrance
        plutôt que mourir il faudrait parler de lâcher prise et d’acceptation
        lâcher tout ce à quoi on s’accroche par peur, accepter de vivre tout le reste 😉

        bises V.

        Frédéric

  2. Ne pouvons nous formuler qu’en vacance, il n’y a pas de mort ?
    Pour qui existe la mort qui est une simple représentation?
    La vacuité est vide de quoi que ce soit, non ?
    Comme le suggère le dessin judicieux de Frédéric, elle ne peut être saisie; elle nous daissaisi de quoi que ce soit, y compris des trois poisons et des trois contrepoisons.

    1. vous envierez un peu l’éternel estivant qui passe sa mort en vacances…
      mais la vacuité n’est pas le néant
      elle est vide: d’essence propre ,c’est à dire pleine de tout l’univers.
      si je jette à la mer ce verre vide,
      il contient tout l’océan.
      que la mort ne touche pas les vivants,Lucrèce nous le démontre assez bien.
      qu’il n’y ait ni mort ni naissance, c’est fournir un divertissement à l’ego d’en débattre: mieux vaut emmener cela mûrir par devers soi dans la méditation .

      Sinon, au village des pruniers on remplace »preceptes » par « entrainements ».

      1. Oui en fait les préceptes ont leur reflets que sont les entraînements, et il serait plus adapté de présenter ceux ci qui sont une voie positive alors que les préceptes sont les indications de la voie négative
        je vais y réfléchir 😉
        Merci pour ce rappel
        Thay réécrit un peu tous les textes traditionnels pour les rendre audibles à notre époque et aux personnes concernées, démarche très intéressante que son travail, le risque c’est que la transmission se perde dans les adaptations et s’éloigne ensuite des bases, mais Thay sait mieux que moi ce qu’il fait 😆

        chaleureusement

        frédéric

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s