« Ne vous préoccupez pas des résultats de vos actions, accordez simplement votre attention à l’action elle-même. » Eckhart Tolle


 

Tous les dessins de ce site “Zem apprenti maître Zen” sont mis à disposition par leur créateur Frédéric Baylot selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. Pour toute publication sur un site ou blog Web, ou pour obtenir des autorisations au-delà du champ de cette licence merci de me contacter. http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/

Cartoon translated by Jean-Claude Maître

cómic traducido por Roberto Poveda - Blog : Huellas Zen

 

Publicités

39 réflexions sur “« Ne vous préoccupez pas des résultats de vos actions, accordez simplement votre attention à l’action elle-même. » Eckhart Tolle

  1. Donc, je fais tomber un pot de fleur sur la tête de mon voisin irascible. Je m’occupe soigneusement de mon action. Ensuite, tant pis pour lui si il est mort. Il n’avait qu’à rester chez lui. Peu m’importe le résultat de mon action…! :o)

    Enfin, je suppose que le dénommé Eckhart Tolle voulait parler d’actions positives, de bonnes actions…

    Bonne journée à tous.

    1. Cette phrase prend tout sens dans le contexte bouddhiste qui repose sur deux piliers : sagesse et compassion
      agir dans l’action en fonction du contexte (et non pas de dogmes et d’obligation, d’habitude ou d’inconscience) mais toujours avec cette notion de compassion pour l’autre
      faire tomber son pot de fleur sur la tête de son voisin, fut il irrascible, s’il meurt, s’appelle un homicide, ce qui est contraire au 1er des préceptes bouddhistes 😉

  2. Je trouve tout cela bien compliqué.
    Mais je suis tellement ignare.
    Quelle est la différence entre les mots karma et résultat (ou produit ou conséquence)?
    Parfois, même, on peut avoir un résultat sans avoir rien fait.

    1. Karma est un mot sanscrit qui signifie « action »
      Tout est action
      Ne pas agir est aussi action (Ne pas votre c’est permettre l’élection de personnes pour qui d’autres ont voté par exemple) 😉
      L’arbre est dans la graine dit Gandhi, pour moi pas de différence entre l’action et le résultat, il s’agit de prendre sa responsabilité à agir, à assumer.

  3. Laurent, Laurent ! Jouerais-tu à « l’innocent candide » qui ne comprendrait rien à rien ? 😉

    « Karma » dit Loi de cause à effet : SI je commets un acte répréhensible je prends le risque légal lorsque l’on vit en société, d’en assumer les conséquences selon la loi en vigueur là où nous vivons.
    L’intentionnalité est pour quelque chose dans la loi de cause à effet : Si j’ai un geste malheureux, funeste pour moi-même ou autrui, si il est intentionnel, cela est différent d’un geste non intentionnel.
    Si nous agissons d’un cœur pur, sans ego (comme on dit), selon les circonstances du contexte exact, sans se prendre pour un quelqu’un d’à part de la vie telle qu’elle est, alors, pas de Karma car nous somme dans une juste position, comme le formule Frédéric.
    => Du reste, il est à remarquer que l’un des textes fondateurs qui à laissé des traces encore sensibles dans la pensée humaine contemporaine, ne dit pas autre chose lorsqu’il attire notre attention « adamique » sur les conséquences liées au fait d’agir selon des préjugés partiels tels que : ceci est bon et => « karma » positif // ceci est mal et => du karma négatif. 🙂

  4. Bonjour Eric,
    Je suis candide.
    Dans ces pages, beaucoup de personnes s’expriment d’un air entendu par des phrases sybillines et assez hermétiques, comme si tout le monde était initié.
    Or, je ne suis pas initié. Et je ne suis pas sûr que ceux qui s’expriment ainsi soient toujours tous très informés…
    Il existe aussi un snobisme en ces domaines de la pensée.
    Alors, je pose des questions, contrairement à Jacques Maillol, dans le Grand Bleu, qui n’a jamais su poser les questions…!
    Merci pour cette explication sur le karma.
    Bien amicalement et fraternellement.

    1. Mon cher Candide….

      Nous formons une famille !!
      Et je suis d’accord avec toi le snobisme et l’ostentation, surtout chez des paraît-il spiritualistes : preuuuuuuuut aux toilettes de l’inutile !! Pas plus de valeur qu’un pet de mouche, de none ou d’évêque.

      de coeur et en toute tendre amitié

    2. Tu as raison Laurent, je vais dès la semaine prochaine changer la présentation des nouveaux articles de ce blog.
      A la place de la citation, qui peut parfois induire en erreur, je mettrais mon propre titre (-mauvais- jeu de mot par exemple 😉 pour dès le départ montrer aussi le recul nécessaire par rapport à tout cela, le bouddhisme ce n’est pas lire un blog et d’y discuter, c’est de vivre tout simplement -ce qui n’empêche pas aussi de lire un blog 😉 -)
      Je mettrai les vignettes des ZEM traduits un peu plus petits, on cliquera dessus pour les voir en plus grand et je mettrai un lien cliquable en dessous pour voir les blogs des traducteurs
      et enfin je mettrai ma compréhension du dessin, ce qui m’a motivé à le faire , le dire sous forme d’humour, d’une manière simple (j’essaierai, je suis pas très doué pour l’écriture, mais je sais que vous saurez aimablement me reprendre) et concise (je peux être con, si ! 😉 )
      Merci à toi pour ce rappel

      chaleureusement

      frédéric

  5. Cher Frédéric,
    C’est très généreux de ta part, mais je ne voudrais pas être celui qui t’aura poussé à travailler encore plus sur ce blog que j’apprécie beaucoup, même en l’état.
    Mais il est vrai que les citations sont parfois difficiles à comprendre ou interprétables.
    Je pense aussi, néanmoins, que ce lieu est un lieu d’échange et d’amitié et ça c’est bien. Bon karma !!! :o))
    Amicalement, fraternellement et chaleureusement (surtout avec ces basses températures) à toi. :o)

  6. 5ème remémoration: je suis le propriétaire et l’héritier de mes actions.je suis engendré par mes actions; elles sont mes compagnons les + proches. mes actions sont ma seule base , le socle sur lequel je me tiens.

    Karma…Karma .méfions nous des dénominations , elles nous piègent. Laissons nous une chance. Au jeune qui demandait à Thich nath hanh: êtes vous un moine bouddhiste, Thai répondit:non. Par compassion ,afin ,ajoutait il en racontant cette anecdote  » de lui laisser une chance »

    1. cela me parait en effet tout à fait bouddhiste : ne pas s’enfermer dans un mot, rester dans la vie
      c’est très rare
      le Dalaï Lama dit l’inverse pour dire la même chose, on le vénère comme un Dieu, il dit je ne suis qu’un simple moine
      dans les deux cas : arrêter de mettre des étiquettes, rencontrez des humains, rencontrez la vie

      merci à toi Marc pour ta fidélité

      chaleureusement

      frédéric

  7. Il y a un moine bouddhiste qui sommeille en chacun de nous.
    Seule l’heure de son éveil nous est inconnue.
    Laurent Droit.

      1. Pour une fois que je ne disais pas de connerie et que je croyais avoir écrit un truc joli…!
        Tu me « boulègues »…!! :o) (comme on dit à Marseille).

        Cette video est magnifique, mais pourquoi fait-elle du prosélytisme pour Allah?
        A quoi bon gâcher de belles images en leur adjoignant le concept hermétique, sulfureux et maléfique d’un dieu quelconque…?
        Là, je ne comprends pas.
        Je n’ai besoin d’aucun dieu pour apprécier les merveilles de la vie.
        Seule Mère-Nature me suffit amplement.
        J’en parle ici, notamment: http://www.dilaurus.org/Textes/aspectspositifsreligions.htm

        1. oui tout à fait, mais bon elle pourrait faire du prosélytisme pour le bouddhisme ce serait il moins choquant ?
          ce qui est choquant c’est l’utilisation que font les humains du pouvoir entraîné par la création d’institutions, qu’elles soient catholiques, islamiques ou bouddhistes ou tout autre choses politiques, sociales ou sectaires
          et chacun en son heure a su être inhumain

          merci pour le rappel de cette « planche » 😉
          il est des planches de salut 😆

  8. y a ceux qui se disent que chaque acte crée un résultat
    pis ya ceux qui se disent que chaque karma crée un acte ..
    😉
    Dans les deux cas, au bout du compte le résultat est rarement celui que l’on escomptait, et tant mieux, sinon, qu’est-ce qui nous aiderait à nous remettre en question ? 😉

      1. ce que je veux dire c’est que parfois on appréhende la vie + dans une certaine « soumission » en se disant « C’est notre karma »
        déformation occidentale sans doute de ce terme
        Redit autrement, on monopolise notre attention sur « l’extérieur » pour éviter de s’interroger sur notre « intérieur »

        1. merci de ta réponse
          je suis bien d’accord avec toi
          la notion de karma est en effet en occident, mais aussi d’une manière populaire en orient, vécue comme « résultat auquel se soumettre »
          cette notion permet aux institutions entre autre, de créer de la soumission

          alors que karma veut dire « action »
          et la question est donc « que fais je ? »

          bises

          frédéric

  9. OUI : Tout est toujours nouveau, pour cecelui qui est libéré de préjugés (préjugés « karmiques » en l’occurrence !).
    Le réel est toujours surprenant, il est toujours décalé par rapport à ce que nous supposons.

    => Une note de pessimisme « actif » : Attention le chaud-brulant sous les fesses peut tout aussi bien réveiller, rêve éveiller le moine ceci ou cela en nous, que le nazi.
    J’ai opté pour le réveil, re éveil du NAZIR : Un R qui change tout (attention, Laurent Eric dégaine encore son ésothermisme 🙂 !!)
    Lucky Luc-éric Hi hi !

  10. Bonjour cher Boudhiste – pour la première fois je viens de cliquer sur la 5ème étoile (lol) En fait il m’a fallu beaucoup d’années pour réaliser ce qui est dit , à mon âge c’est chose faite , encore que très imparfaitement ! C’est bien beau de voir qu’on peut bénéficier de tes BD délicieuses , en Anglais etc…mais stp si un jour par chance je peux le trouver dans une librairie n’oublie pas de me le signaler …je n’aurais pas assez de jambes pour courir très vite l’acquérir ! Amitié

  11. Question: Est-ce que « l’éveil », dans le bouddhisme (ou ailleurs) signifie accepter les choses avec sérénité et fatalisme, sans réagir avec excès dans un sens ou un autre?

    1. Une telle définition de l’éveil rendrait celui-ci lié au « mental » (je dois agir en trouvant la voie du juste milieu)
      l’éveil est plutôt un état d’être de sagesse et de compassion qui nous fait agir avec le coeur au mieux de l’instant en fonction de celui ci
      si un enfant va traverser en courant et qu’arrive une voiture, tu ne réfléchiras pas Laurent, tu va prendre avec énergie cet enfant par le col et le tirer en arrière pour le sauver, faisant cela, peut être vas tu l’étrangler et qu’il va tousser pendant 10 mn
      Cela ne parait pas très serein , plutôt énergique, et cela est plutôt « agressif » vis à vis de l’enfant
      mais n’était ce pas la seule solution idoine dans l’instant en fonction du contexte ?
      Maintenant si tu t’étais dit, bon je vais essayer de le raisonner sur les dangers de traverser sans regarder, ou si tu lui avais demandé gentiment, ou doucement taper sur son épaule pour lui dire de revenir
      où serait cet enfant ?
      au cimetière
      la sérénité n’est donc pas de la « mièvrerie » ou toujours de la douceur (même si l’intention est toujours tendre)
      l’acceptation de ce qui est n’est pas « ne rien faire » , comme je dis il ne faut pas confondre « lâcher prise » et « laisser faire »
      je ne sais pas si cela répond à ta question
      dès que j’ai atteint l’éveil ferme & définitif je t’en reparle 😉

      amitié

      frédéric

      PS je viens de voir sur Arte un passage d’une émission sur un jeune papa qui s’interroge sur l’éducation spirituelle à donner ou pas à son enfant. Il rencontre pas mal de personnes, entre autre un prof de yoga qui lui parle de méditation, qui j’avoue ne m’aurait personnellement en rien convaincu et il rencontre un moine (ancien trappiste) qui parle de « Dieu » en tant qu’interrogation, le fait de ne jamais « rien maîtriser » (non pas donner le pouvoir à qq chose d’extérieur, mais de savoir que même si nous sommes responsables de nos actes nous ne pouvons jamais tout maîtriser) et bien d’autres choses, et bien moi en tant qu’athée je me sentais plus proche de ce moine que du prof de yoga !
      comme quoi 😉

  12. Merci Frédéric de t’être donné la peine de me répondre longuement.
    Je pense avoir bien reçu et compris ce que tu me dis là.
    Dans ton exemple, la sagesse et la compassion sont bien présents et la réaction est spontanée et immédiate car l’urgence est immédiate, elle aussi.
    On pourrait citer d’autres exemples. Par contre, parfois l’urgence n’est pas aussi présente et on peut prendre le temps de l’analyse et de la réflexion, toujours dans l’esprit de la sagesse et de la compassion.
    Par contre, en effet, je ne pense pas que « l’éveil » se résume à cette définition par l’exemple. Cela doit aller plus loin encore, au delà du conscient et du vécu.
    Mais ne ne saurais exprimer le fond de ma pensée.
    Rendez-vous, donc, lorsque tu auras atteint l’éveil ferme et définitif certifié par contrat…! :o)

    Concernant l’émission sur Arte, je crois que je partage ton choix.
    Un enfant, de par son âge, n’est pas forcément prêt à méditer. Par contre, il se pose des questions sur tout et toute interrogation est bonne puisque ouverte vers la quête d’une réponse, donc d’un enseignement.
    Enfant, j’ai connu de nombreux prêtres et certains m’ont été d’un grand secours et m’ont vraiment aidé à affronter mon enfance et ma vie.
    Prêtres catholiques ou moines bouddhistes, on peut trouver beaucoup de sagesse chez certains.

    Amitiés. Laurent.

    1. En effet cette urgence que j’ai prise en métaphore n’est pas toujours aussi « violente », mais elle est toujours présente, en ce sens qu’il n’y a qu’un moment où être et agir et c’est ce moment infime qu’on ne peut jamais saisir, c’est pourquoi il y a toujours « urgence » de l’instant
      il faudrait trouver un autre mot qui soit moins « stressant », le seul que je voie est celui traditionnel dans le bouddhisme, de justesse, mais déjà le mental va partir sur ce qui est juste ou pas, or l’éveil est justement de faire du mental un outil (pour éventuellement programmer par exemple) mais certainement pas un « maître » qui nous perd dans ses méandres

      la sérénité n’est pas de ne pas penser me semble-t-il mais de ne pas se laisser mener, ne pas se laisser approprier, entraîner par les pensées
      bcp qui démarrent dans le bouddhisme parlent d’arriver ou pas à ne pas penser, mais c’est encore un objectif du mental, on parle plutôt que d’être un penseur sans pensée, d’être une pensée sans penseur !

      Mais bien sûr qu’il faut garder toute sa réflexion et sa capacité d’analyse, c’est ce qui fait (peut faire) entre autres la grandeur de l’humain
      Se poser une question pour trouver une réponse (qui peut être qu’il n’y a pas de réponse) est sain, se poser des questions sans cesse n’apporte plus grand chose que la tête qui tourne en roue libre
      c’est pourquoi parfois, ici, après de longs échanges, je ne réponds plus, car ce qui est rajouté n’est que du mental sur du mental, il me vaut mieux retourner m’asseoir en silence

      Alors pour toi à quoi se résume l’éveil, puisque tu ne sembles pas d’accord avec cette « définition » (terme déjà paradoxal, car ce serait comme définit l’amour ou la poésie, toute définition ne serait pas l’amour ou la poésie , rappelle toi le « ceci n’est pas une pipe » de Magritte, voici la meilleure réponse à « quelle est la meilleure définition de qu’est ce l’éveil », le zen en particulier et le bouddhisme en général est une voie paradoxale et mystérieuse qui cherche qq chose qui est ressenti mais qui ne peut être défini précisément et cherchée ! )

      Il me semble que lorsqu’on est dans cet état d’instantanéité transparente en effet on se sent au delà du conscient et du quotidien, tout en étant complètement dans le quotidien, tu as raison.

      quant à la sagesse, voir l’éveil (sous d’autres noms) heureusement que ce n’est pas l’apanage des bouddhistes (ce serait encore une raison de fuir le bouddhisme) mais une potentialité toujours présente de l’humain

      amitié

      frédéric

  13. rhaaa tu n’as pas ton pareil, quelle jolie drôlerie, tellement sensée…
    je ne me lasse pas de partager cette vibe!
    Bientôt en semi-pause depuis caplibre, avec amour, des articles sont/seront programmés presque au même rythme 🙂
    je passe ce soir te déposer des voeux délicieux pour des fêtes chaleureuses, gourmandes et enjouées auprès de tous ceux qui t’aiment. Bisous givrés, pensées délicates et harmonieuse non pensée, pour toi
    let’s enjoy, and keep safe!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s