La délicatesse


english español português

Cartoon translated to english by Jean-Claude Maitre cómic traducido al español por Roberto Poveda Comics traduzidos em português por Conceição
Blog Blog

Doucement et sans brusquerie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Zem est publié toutes les semaines sur le portail international du bouddhisme : Buddhachannel

CC

Tous les dessins de ce site “Zem apprenti maître Zen” sont mis à disposition par leur créateur Frédéric Baylot selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. Pour toute publication sur un site ou blog Web, ou pour obtenir des autorisations au-delà du champ de cette licence merci de me contacter.

LIEN COURT

Publicités

30 réflexions sur “La délicatesse

  1. Cher Lung-Ta venir ici ensoleille ma journée – mes billets sont parfois si durs que je n’ose pas trop venir ici , un lieu à ton image , un lieu de Paix . Cet apprenti Zem est totalement craquant et me fait craquer quand je le vois sauter ainsi …avec délicatesse ( TROP DRÔLE ! ) Je suis tellement honnorée de ta visite , merci encore et toute ma respectueuse amitié 🙂

    1. Bonjour Blanche de Marseille, il faut de tout pour faire un monde.
      Et tes billets sont pertinents et utiles. J’aime bien.
      On peut aimer Zem ET Blanche !!
      Laurent, de Marseille aussi !

  2. Cher Lung-Ta venir ici ensoleille ma journée – mes billets sont parfois si durs que je n’ose pas trop venir ici , un lieu à ton image , un lieu de Paix . Cet apprenti Zem est totalement craquant et me fait craquer quand je le vois sauter ainsi …avec délicatesse ( TROP DRÔLE ! ) Je suis tellement honnorée de ta visite , merci encore et toute ma respectueuse amitié 🙂

    1. Au contraire il faut venir, la paix peut parfois être contagieuse 😉
      C’est vrai que Zem a une certaine … délicatesse 😆

      bises

      Frédéric

  3. ahahahahahaha je l’adore celui là il est vraiment trop génial ! m’est avis qu’yen a quelques-un(e)s qui vont se reconnaître ! 😀 (meeeeeeeeu non meeeeeeeu non pas moi pas du tout absolument pas !!!!!!!)

  4. Zem, je t’aime.
    Et j’aime aussi San Antonio, c’est un amour de jeunesse jamais déçu.
    Bon, maintenant je vais me taire délicatement.

  5. En effet, une telle citation de Frédéric Dard ne peut pas laisser indifférent.
    Romancier populaire à grand tirage de « bouquins de gares », Frédéric Dard était tout sauf un homme se désintéressant de la nature humaine qu’il connaissait à la perfection.
    Il n’était pas bouddhiste ni autre chose, mais il avait une vision du monde et des hommes qui était d’une extraordinaire acuité et justesse.
    Et ces qualités se retrouvaient dans toute sa littérature y compris ses San-Antonio.
    Je lui dois de longues heures de bonheur, de plaisir, de rire et d’émotion.
    Merci San-Antonio !!

    1. J’aiaussi pris bcp de plaisir ado à le lire (en tant que San Antonio) j’aimais son humour, son côté BD
      Pour être même plus clair, j’étais assez fana de toute la littérature de gare, c’est à dire non seulement les san antonio mais aussi les BD , ces petits fascicules à qqs centimes , souvent de BD importées, un peu l’équivalent de ce qu’est le manga actuellement au japon (je ne parle pas du « haut du panier » qui est importé et vendu cher en France)
      hélas ces petits fascicules ne se retrouvent plus à la vente

      chaleureusement

      frédéric

  6. Oulala, Zem Tse, tu as oublié le tiret dans San-Antonio et le pauvre Frédéric Dard doit se retourner dans sa tombe, car il y tenait énormément et il l’a dit plus d’une fois…!! :o)))
    Pour les petites BD, je ne vois pas trop. Par contre, il y avait tous les « petits illustrés » qui ont rempli nos loisirs d’enfants de joie et de rires.
    Chaleureusement et fraternellement. Laurent.

    1. merci pour ce rappel 🙂
      pour les BD « dites de gare » il y avait comme titre : Akim, Brik, Capt’ain Swing, Tipi, Tartine, Pepito, Swing, Blek le rock, Kiwi, Rodéo, Zembla et d’autres … 😉

      chaleureusement et nostalgiquement 😉

      frédéric

  7. Là, d’accord, tout cela a bercé notre enfance, bien sûr.
    Je revois bien tout ce que tu cites. J’aimais bien Akim et Zembla, entre autres.
    J’ajouterai Tom et Jerri, Piko, Bunny, Grand loup et petit loup, Tex Tone, Titi et gros minet, Foxy et Croa, Pim Pam Poum, etc…
    Et puis, un peu différent Les pieds nickelés et Bibi Fricotin…!
    Nous, on appelait ça les petits illustrés, mais BD de gares ça le fait aussi et BD de kiosques à journaux aussi.
    Que de souvenirs et quelle culture…!! ;o))
    Bonne journée et bonne semaine.
    Amitiés. Laurent.

    1. 😆 Je ne sais pas si dans le zen il y a de la métaphysique ? Il faudrait demander cela à des spécialistes, pour moi il y a une métavision, qui intègre le physique
      Mais la question du « qui suis je » est fondamentale dans le zen, comme un koan, pour nous amener à prendre conscience qu’il y a un hiatus entre ce que nous pensons être et la réalité

      amicalement

      frédéric ࿄ ࿅ ࿇ ࿊

  8. Savoir qui l’on est ou qui l’on n’est pas est une grande question qui appelle une grande réponse qui n’est pas simple et doit être détaillée. On ne peut pas définir qui est un humain en quelques mots. Ce qui, malheureusement, est trop souvent le cas, dans un entretien d’embauche, par exemple, où certains prétendent que les 5 premières secondes de l’entrée du candidat dans la pièce sont définitives. Comme si le bagage des ans, de l’expérience et de la personnalité profonde du candidat n’était rien.
    Un humain est complexe et le définir pourrait remplir des milliers de pages. Comme on ne peut pas le faire, on se contente des apparences. Mais là aussi, les apparences sont trompeuses car l’humain joue la comédie de la vie pour tenter de paraître différent de ce qu’il est en réalité. Un interprétation subtile des apparences est donc nécessaire, ce qui conduit bien souvent à des erreurs de jugement.
    Savoir qui l’on est soi-même demande beaucoup d’honnêteté et de rigueur.
    Mais au fond, la vie est si courte…

    1. Le fait est qu’il est complexe et donc inconnaissable
      La théorie bouddhiste c’est qu’en plus il n’est ni indépendant (toujours relié, d’où la complexité ou l’impossibilité de trouver entre autres sa fin et son début) ni permanent , ce qui remet en cause en fait les deux principes que nous avons quasiment tous en nous plus ou moins consciemment
      bcp sont prêts à dire « tout est illusion » mais quand il s’agit de dire JE est illusion, bcp plus difficile ! 😉

      chaleureusement

  9. Oui…

    Et Dieu sait tout ce que renferme ce « oui »…!

    Parfois, il faut savoir se taire, écouter et apprendre. :o)

  10. c’est toujours un plaisir de venir sur ton site et d’y découvrir des dessins sur la pratique zen qui la rendent accessible car tes croquis sont bourrés d’humour et justes. Tes dessins sont comme de petits coups de kyosaku qui nous éveillent à la saveur du zen. merci.

    1. Merci Marco !
      Super que tu reprennes ton blog, qui a déjà de la « bouteille » et a du en séduire plus d’uns dont moi
      alors la parentalité, une vraie Voie ? (en tout cas c’est mon point de vue, mais comme j’apprenais lentement sur cette Voie je l’ai réempruntée 4 fois et maintenant ce sont les enfants de mes enfants ( http://goo.gl/MFZv ) qui viennent continuer à m’apprendre, à mon « corps défendant » :mrgreen:

      Pour le kyosaku, comme nous sommes un peu iconoclaste dans notre sangha ( http://lejardindelavisionpure.wordpress.com/ ) nous ne l’utilisons pas, Ushiyama Kosho, disciple et secrétaire de Kodo Sawaki ; dit dans son livre que le kyosaku est un jouet (pour le mental) et qu’il faut pratiquer un zazen sans jouet. Nous sommes donc joueurs et ne prenons pas de jouets 😆

      chaleureusement

      frédéric

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s