Un cadeau du ciel


english español português
 
Cartoon translated to english by Jean-Claude Maitre cómic traducido al español por Roberto Poveda Comics traduzidos em português por Conceição
Blog Blog

L’éveil est l’acte de s’éveiller à la Vie, ce n’est donc pas une démarche égoïste, mais tout au contraire de partage et de solidarité, comme la vacuité n’est pas un concept de « vide » mais une conscience de la plénitude.

Zem est publié toutes les semaines sur le portail international du bouddhisme : Buddhachannel


CC

Tous les dessins de ce site “Zem apprenti maître Zen” sont mis à disposition par leur créateur Frédéric Baylot selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. Pour toute publication sur un site ou blog Web, ou pour obtenir des autorisations au-delà du champ de cette licence merci de me contacter.
Publicités

21 réflexions sur “Un cadeau du ciel

  1. ahahahhahahhahhhaha !!!!
    ça m’fait plaisir, jme sens moins seule avec cette notion de vacuité que je ne saisis (bonjour le jeu de mot) toujours pas …. 😉

  2. c’est toujours très intéressant de voir tes esquisses avant le dessin finalisé 😉
    j’ai pu observer que quasiment toujours Zem est le mm tandis que Maître Tse n’a pas la mm expression sur le visage ni dans les gestes (de là à prétendre, qu’évidemment….. avec un élève pareil … )(ça serait pas la première fois que tu accuserais sans preuve ce pauvre petit Zem qui fait de son mieux pourtant) (d’ailleurs on voit bien l’innocence sur son visage)

  3. @Ambre : à propos de vacuité, jette un coup d’oeil à l’interdépendance. Il semble que « vide » soit à lire « vide de »… du moins il me semble…
    Et toujours farceur, le disciple ! 😉

    1. Il fut une période de ma vie où je fréquentais bcp les bars, car j’avais compris que la va cuité c’était vide le

      bises

      frédéric (qui ne va plus au bar) 😉

      ZEM

      1. C’est amusant de constater que chaque fois qu’il est question de vacuité, on finit toujours au bar, pas très loin de Drukpa Kunley… (et, coïncidence, sur mon blog il est question de chanson paillarde !) 😉

        1.  » La Béatitude et la Vacuité indivisibles, la Conscience Ultime,
          renouvellent le lien qui unit le Lama au Divin.
          Le souffle vital de ceux qui violent les voeux dans les Dix Sphères,
          renouvelle l’engagement des Protecteurs et des Gardiens.
          La morve, les crachats et les crottes de nez, satisfont le fabricant de
          crachoirs ».

          Drukpa Kunley 🙂

          zen

  4. J’allais le dire, toujours coquin le disciple… et il semble gagner de plus en plus en humour… quant au maître Tsé, entre deux croquis, il a abandonné l’effet de surprise… Toujours génial maître Lung Ta…

    @Ambre… la vacuité « se situe » dans le fait que même notre cher et génial Lung Ta, tout autant que Maître Tsé, son disciple et la tasse vide n’existent qu’en apparence en cette interdépendance de la réalité objective que notre esprit leur prête… et bien sûr celle qui lit et écrit ceci ne participe que de cette relative réalité objective…
    N’est-ce pas enthousiasmant ! Et Joyeux… 🙂

    Tendrement

    PS : Le bouddha a dit :  » J’ai enseigné une voie semblable à un radeau, afin de traverser, mais non pas de s’en saisir… »

    1. oui j’ai un peu sérénisé maître tsé entre les deux, faut dire que pour l’esquisse j’étais en pleine sesshin et les émotions devaient sortir toutes seules 😉

      QUant à ta définition de la vacuité, j’aurais pu dire la même chose, à peu près aussi incompréhensible 😆 , enfin je pense que cela va être la réponse d’Ambre 😀
      frédéric 🙂

      ZEM

  5. Ah Ah Ah ! 🙂 In-com-préhensible ! En effet ! 🙂 Impossible de saisir la vacuité entre ses mains, pas plus que le vide d’ailleurs… pas plus que de conceptualiser « l’infini »…et pourtant… hihihi ! Je vous aime. Bises tendres.

  6. Comme Ambre, j’aime bien voir les croquis aussi. Quant à la vacuité et à la définition de Muttifree, c’est le vide dans mon pauvre cerveau ! Je ne sais si ce sont les traductions qui sont mal faites mais j’ai bien du mal à comprendre certains textes de Maîtres bouddhistes. Heureusement ici j’apprends avec l’humour de Zem.

    1. La vacuité est qq chose de difficile à comprendre , alors peut être faut il simplement la connaître
      la méditation offre cette possibilité, sans pour autant qu’on puisse dire « jai compris » et pourtant y être

      elle parle certes d’interdépendance & de non appropriation de l’ego, débouche sûrement sur la compassion sans limite

      chaleureusement

      frédéric 🙂

      ZEM

      PS : pour ls croquis je penserai à les mettre dans un futur futur 🙂
      merci de l’idée

  7. En revanche, j’ai très longtemps laissé « elle » de côté – même si la lecture du Soutra du Cœur me remplissait d’allégresse – estimant que c’était trop fort pour moi. Et je suis sûre que c’est toujours le cas.Tant qu’on n’a pas vu, on ne sait rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s