L’Impossible pardon


exonération,  poids, culpabilité,colère,souffrance,passé, vivre, présent,oublier,histoire,ici et maintenant.  pardonner, comprendre,pourquoi,acte,blesser,agresser,libérer,pardon,croire,effacer,agir, conscience, sagesse

Le poids de la culpabilité, ou la colère contre quelqu’un est une souffrance qui nous entraîne dans le passé et nous empêche de vivre pleinement le présent. Il ne s’agit pas d’oublier puisque nous sommes faits de notre histoire mais de revenir au présent, à ce que nous faisons ici et maintenant. A l’extrême il n’y a rien à pardonner, on peut tout au plus comprendre le pourquoi de l’acte qui nous a blessé. La personne qui nous a agressé pourra elle-même se sentir libérée, non pas en étant pardonnée, avec le risque de croire que l’acte passé est effacé, mais quand elle même sera capable de revenir dans le présent et d’agir en toute conscience & sagesse.

Zem est publié toutes les semaines sur le portail international du bouddhisme : Buddhachannel
Zem est publié en album en français, anglais, espagnol et portugais chez The Book Edition

CC

Tous les dessins de ce site “Zem apprenti maître Zen” sont mis à disposition par leur créateur Frédéric Baylot selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. Pour toute publication sur un site ou blog Web, ou pour obtenir des autorisations au-delà du champ de cette licence merci de me contacter.
Publicités

15 réflexions sur “L’Impossible pardon

  1. Belles citations, Lung !
    Il s’agit du « lâcher-prise », n’est-ce pas ? Tout un art qui s’apprend avec le temps… et qui fait un bien fou ! 😉

    Notre dernière conversation portait sur le pardon et j’abonde dans le sens de ton mail, je vais bientôt parler de cela sur mon blog, tu me diras à nouveau ce que tu penses de ma façon de voir « la chose »… un gros morceau, en fait ! 😉

    Lilou, excellent !!!

    Savez-vous que ces jeux de mots (leur donner un autre sens d’après le son qu’ils émettent) s’appellent le : « langage des oiseaux » ? Mais je préfère appeler ce langage secret, « le langage des Anges »…-) ; Insolite et intéressant ! J’avais un ami spécialiste en la matière et c’est marrant d’y repenser.

    Antiquité = anti quitté
    Mémoire = Me, moi, re
    Apparences = appâts rances (je l’adore !)

    Bon w-end, @+

    1. Oui la langue des oiseaux est celle des alchimistes, celle ci était chère à Lacan, et ceux ci étaient chers à Jung 😉

      Je ne te souhaite pas d’être une antiquité 😆

      Il s’agit certes de lâcher-prise, mais au delà, je dirais de compréhension, d’être en capacité de voir ce qui se passe, au de là de notre simple vision égotique
      voir que celui qui est perturbateur est lui meme perturbé et limité dans ses ré-actions
      mais cette compréhension n’est pas une absolution
      on peut en effet avoir une responsabilité limitée liée à notre contexte, notre histoire, mais nous conservons la responsabilité de nos actes, ,nous devons en répondre et donc en supporter la culpabilité éventuelle , on ne peut gommer celle ci

      chaleureusement

      Frédéric 🙂

  2. Mais je suis une antiquité, mon cher !!!!! … et aussi un peu une alchimiste, à ma façon 😉

    Tu as tout à fait raison concernant le lâcher-prise mais, si tu permets, j’ai un bémol…

    Je ne mettrais pas le « lâcher-prise » « au-delà », mais « en deçà » (en même temps, je ne parle pas de science infuse mais d’expérience personnelle), c’est-à-dire qu’avant de pouvoir (enfin !) lâcher-prise, il m’a fallut passer par tout le reste = comprendre, identifier, trier, assumer, accepter, … alouette !!! 😉

    Qu’en penses-tu ?

    1. hahaha 😀
      à le Français (et surtout la façon dont je le martyrise ! 😉 )
      je voulais dire au delà ce cela, mais pas tant dans un ordre de supériorité, mais de dire que pour moi il s’agissait principalement d’autre chose présentement 🙂
      bon enfin « j’me comprends » comme dirait notre Prédisent 😉

      sinon la question qui pourrait m’être adressée serait plutôt :
      quand penses tu ?
      (et la réponse pourrait être : cela se saurait ! 😀 )
      :mrgreen:

      je t’embrasse

      Frédéric 🙂

  3. LOL pardon… je me suis trompée……………. « au-delà », « en deça »… faut inverser !!!
    Pfff j’ai encore la tête dans le cirage……………………..

    1. si penser pouvait panser, mais est ce censé ? Sans offense, si sans ces pensées incensées, nous pouvions être dispensés d’ainsi dépenser notre résistance avec conséquence ! 🙂
      Avec innocence, magnificence et munificence, je t’encense.

      frédéric 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s